Les environs de Qui Nhon

La région environnante de Qui Nhon abrite les vestiges de plusieurs anciens sites cham.


Thap Doi

Les deux tours cham de Thap Doi sont coiffées de toits pyrami­daux de forme incurvée. Plusieurs ornementations sculptées dans la brique ou des statuettes en granit d’origine sont encore visibles de nos jours, tout comme, aux quatre coins des toitures des deux difices, des torses de garudas. Avec le temps, la végétation a tout naturellement repris ses droits, et les racines des arbres sont venues enserrer des pans entiers de l'édifice. Le site se trouve à un peu plus d’un kilomètre de la gare routière.

Cha Ban

Les ruines de l’ancienne capitale du royaume du Champa de Cha Ban, se situent à moins d’une trentaine de kilomètres de Qui Nhon. Etendues sur un site clôt par une enceinte de 1400 m sur 1 100 m, elles comprennent en leur centre la tour Canh Tien, la tour de Cuivre, ainsi que le tombeau du général Vu Tinh. Il reste aujourd'hui les murailles construites de latérite, avec des tranchées et des sentiers dallés de granit. À l'intérieur de la citadelle, on trouve des vestiges cham tels que le puits carré, la statue du nghe, un animal fabuleux ayant l’apparence d’un lionceau au corps couvert d'écailles, la statue de l'éléphant et le monticule Thap Thap. La tour Canh Tien, haute de 20 m, est décorée aux angles de statues de serpents en pierre blanche, de deux éléphants et de créatures fabuleuses. La pagode Thap Thap Di Da se trouve au nord de la citadelle; au sud, c'est la pagode Nhan Thap. La cité fut, de l’an 1000 à 1471, le siège politique du royaume du Champa, après la chute d'Indra­pura. Tour à tour attaquée par les Vietnamiens, les Khmers ou les Chinois, elle fut occupée en 1044, par le prince vietnamien Phat Ma, avant de passer aux mains des Khmers 1190 à 1220. La cité subit maints autres assauts au fil des décennies, jusqu’à ce qu’en 1471, l'empereur vietnamien Le Thanh Tong prenne la ville, fasse prisonnier le roi cham, et que 60 000 Chams périssent dans la dernière grande bataille que livra le royaume du Champa. Devenue la capitale de la région Centre sous la coupe de l'aîné des frères Tay Son, Cha Ban dut se soumettre en 1799 à Nguyen Anh, futur empereur Gia Long. Pour récupérer la ville, Les Tay Son organisèrent un siège qui s’éternisa jusqu’en juin 1801.

Tours cham de Duong Long

Les trois tours de Duong Long sont érigées à 8 km de Cha Ban. La plus grande est décorée de sculptures de serpents et d'éléphants en granit. Sur les reliefs ornant le dessus de portes, se dégagent de fines sculptures de danseuses, de lions et de monstres, ainsi que têtes de dragons dans les coins.

Musée de Quang Trung

Le musée de Quang Trung est à la gloire de Nguyen Hue, le second des trois frères qui guidèrent la révolte Tay Son, et qui devint empereur autoproclamé en 1788. Dans l’année qui suivit, il défit les troupes chinoises constituées de 200 000 soldats, dans les environs de Hanoi. Cette victoire marque l’un des grands triomphes nationaux. Durant son règne, Quang Trung entreprit de profondes réformes dans les domaines agricole, fiscal, militaire, éducationnel ainsi que dans celui des arts et des lettres.

Ville
5 photos

Bonjour

Je suis Pham de "Sentiers du Vietnam". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.